Ça y est, j'ai battu mon record de nombre de jours dans une voiture... Après les 6 semaines du Mongol Rally, voilà maintenant 8 semaines que nous roulons avec déjà plus de 13000 Km au compteur ! (On a arrêté de compter les litres d'essence :) )


Donc vous l'aurez compris, la réparation de fortune que nous avons faite sur la voiture a, pour l'instant, tenu. Le moteur n'a pas chauffé depuis Derby et nous avons même pu aller explorer la péninsule de Dampier qui se termine par son fameux Cape Leveque. Ce ne sont quasiment que des communautés aborigènes qui habitent là et il vous faudra payer un droit d'entrée de 10$ pour chacune d'entre elles… Nous passons à Beagle Bay, réputée pour son église et son autel tout en coquillages. On continue vers le nord en s'arrêtant dans les communautés de Lombadina et de Chile Creek avec leurs plages absolument désertes et magnifiques. Mais la capricieuse Toyota n'en avait pas encore fini et se met à caler très souvent. Et dans du sable profond, c'est la meilleure façon de rester bloqués ! Or, les Aborigènes se sont vus offrir des 4x4 il y a quelques dizaines d'années par le gouvernement et il se trouve qu'ils ont un nombre considérable de Toyota du même modèle que nous (LandCruiser 60 series). À côté de ça, quasiment aucun garage "normal" ne veut regarder notre voiture car trop vieille, trop de soucis, bref, pas intéressant pour eux. Et trouver un garagiste Mongol ici n'est pas une mince affaire ! :)
Alors nous avons tout naturellement amené notre monture parmi ses semblables et avons trouvé un super mécano dans la communauté de Lombadina. Ici, comme en Mongolie, on répare VRAIMENT. Notre ligne d'échappement était percée et la charnière de notre table une nouvelle fois dessoudée. Pas de problème, le mécano nous a découpé un bout de tube pour remplacer une partie de l'échappement et a reconstruit intégralement une charnière quasi indestructible pour notre table. On descend la voiture du pont, on démarre et miracle... un moteur absolument silencieux ! C'est à peine croyable qu'aucun garagiste n'ait remarqué ce problème avant ! Bref, très contents de cette réparation locale, nous partons tout contents pour le bout de la péninsule, le Cape Leveque.
Et si ce cap est si réputé, c'est pour ses falaises rouges qui bordent une mer turquoise. Nous passons une journée entière à nager et flâner dans ces superbes plages. Vient le coucher du soleil qui rend le décor encore plus incroyable...


Une centaine de photos plus tard et nous repartons vers Broome, de nuit, sur plus de 200 Km. Pourquoi si vite ? Car nous avons rendez-vous avec un de mes autres rêves... Les baleines !
En effet, c'est le moment où les baleines à bosse migrent du sud vers le nord et il y a donc multitude de tours vous proposant d'aller les voir.
Et visiblement, nous étions chanceux ce jour-là ! Après avoir suivi un couple qui ne voulait pas être dérangé, nous trouvons un jeune mâle tout content d'avoir un gros bateau avec lequel jouer. Alors il nous déballe tout son savoir-faire, tonneaux, sortir la tête de l'eau, montrer sa nageoire dorsale mais le plus beau : sauter ! Et visiblement il aime ça car il saute en continu jusqu'à nous surprendre en sautant devant le bateau et en sortant totalement de l'eau ! Incroyable !!! A tel point que comme tout le monde l'attendant sur la gauche, personne n'a eu le temps de dégainer son appareil et je n'aurai que son plongeon dans la mer... 


Après presque 2h de jeu, on finit par le laisser tranquille et on rentre sur fond de coucher de soleil à Cable Beach, une plage réputée comme étant l'une des plus belles du monde, et pour le coup, c'est peut-être vrai, c'est superbe !


Trêve de superlatifs et de plages de rêves, ça nous manquait presque alors nous repartons dans la poussière voir le parc national de Karijini. Pas mal mais on nous en avait tellement dit du bien que nous sommes un peu déçus. Peut-être aussi parce que mon satané genou ne nous permettait pas d'aller jusqu'au bout des gorges. Mais un bien joli parc et une rencontre sympa avec un couple d'Allemand, Robert et Anka, qui voyagent eux aussi depuis 3 mois et avec qui nous passerons la semaine suivante. 


Juste avant ça, nous faisons une petite excursion dans une mine de minerai fer, la principale activité de tout le nord du Western Australia. Cette fois j'ai donc pu me mesurer à ces camions géants qui peuvent transporter plus d'une centaine de tonnes de gravier... Impressionnant, c'est le moins qu'on puisse dire ! Cette mine de Tom Price étant loin des côtes, nous admirons également le chemin de fer privé le plus long du monde avec des trains de 2,5km de long transportant le minerai jusqu'à un bateau qui emmènera tous ces cailloux en Chine !… Such a mess !


Bref, nous laissons la poussière derrière nous et retournons dans les eaux turquoises de Cape Range NP et du Ningaloo Marine Park avec nos amis allemands. L'endroit est connu pour ses magnifiques coraux et ayant perdu mes palmes sur une piste il y a bien longtemps, je m'en paye une très belle paire jaune fluo, prêt a nager avec tous ces merveilleux poissons multicolores.


Je ne sais pas si le genou était d'accord pour palmer un peu mais en tout cas, ça en valait la peine ! L'endroit est vraiment incroyable et nous décidons d'y rester une nuit de plus afin de profiter encore de ces coraux et de tous ces poissons d'aquarium. Bien inspirés d'avoir prolongé d'un jour, lors de notre dernière sortie snorkeling, nous voyons deux raies et un petit requin d'un bon mètre de long ! Un jour peut être, vous aurez quelques vidéos sous-marine de tout ce beau monde.


Mais il est déjà temps pour nous de descendre encore vers le sud pour avoir le temps de boucler la boucle et nous voilà à Carnarvon pour faire un plein de courses, d'essence, quelques lessives et se rincer de toute cette eau salée. Plus nous descendons et plus nous rattrapons le froid… Il va nous être difficile de dormir à nouveau sur le toit !