Et bien à pas grand chose finalement. À part que je lis et regarde des tas de choses sur internet, chose que je n'ai jamais le temps de faire en France. Ranger et trier toute la musique que contient mon disque dur, classer des photos prises il y a longtemps où très récemment… et puis, c'était prévu depuis un bon moment, il y a eu la visite de mes parents durant deux semaines d'avril. Nous avons donc loué un petit camping-car pour eux tandis qu'on les précédait avec Madeleine dans notre 4x4 qui nous a donné quelques sueurs froides face à quelques signes de faiblesses. Mais qu'à cela ne tienne, on lui a collé une double paire de baskets neuves, et hop ! C'est parti pour 3000 Km !
Après deux jours de ballade à Melbourne on s'embarque en direction de Sydney, qui par la route la plus directe, est tout de même à près de 900Km…
Pour la première nuit, nous choisirons à la hâte un charmant terrain en bordure d'une rivière puisque le soleil était déjà couché. Nous inspectons le terrain qui présente quelques signes d'inondations et décidons donc de rester près du chemin un peu surélevé qui mène à la route, au sec. En se couchant, on convient avec Madeleine de déguerpir à la moindre pluie, les inondations-éclair étant très fréquentes dans ce genre d'endroit (surtout cette année). Mais on se garde bien de le dire aux parents pour ne pas les inquiéter dès la première nuit ! Au beau milieu de celle-ci, un orage s'abat bien entendu sur nous et il est toujours réjouissant de sortir vérifier le terrain en pyjama sous une pluie battante et voir les "flaques" se transformer en lacs... Rien d'alarmant toutefois, et on se recouche en prenant soin de vérifier les alertes météo sur le site de l'état du Victoria. La pluie s'arrête enfin, ouf ! Le lendemain, on s'étonne d'être entourés d'eau mais le chemin est toujours praticable. Petit déj rapide en surveillant la montée des eaux : à chaque tartine, elle avance de 20cm ! Nous fuyons finalement lorsque l'eau commence à lécher nos roues arrière. Que d'aventures !

Nous suivrons ensuite la route qui longe la côte (rajoutez 300Km aux 900 ci-dessus) afin de découvrir, entre autres, une île peuplée d'une colonie de koalas (Raymond Island, atteignable en bac depuis la localité de Paynesville). Charmante petite île de rêve qui, même s'il ne faisait pas très beau, a quand même des airs de paradis avec ses maisons tranquilles aux grand jardins peuplés de ces étranges animaux que sont les koalas. Un membre de cette colonie aura même l'amabilité de nous faire une démonstration au grand complet des capacités de ses semblables. Grimpette le long d'un tronc d'arbre, suspendu par les bras, roulade pour se suspendre par les pieds, "sans les mains", et enfin une petite ascension tout en haut de son arbre favori : l'eucalyptus. Nous nous estimons heureux d'en avoir vu quelques-uns actifs, sachant que les koalas sont réputés pour dormir entre 18 et 22 heures par jour !
Nous poursuivons notre route pendant deux jours en visitant de belles et très belles plages, certaines un peu reculées et qui demanderont plus d'une heure au petit camper-van pour parcourir les 17km de pistes (qui, il faut bien le dire, étaient en bien mauvais état.) Mais les beaux panoramas étaient au rendez-vous, ainsi que de superbes nuits étoilés.


M'enfin il ne fallait quand même pas trop traîner et nous traçons donc la route jusqu'à Sydney, que nous atteignons en fin d'après midi trois jours et demie après notre départ. Après un apéro dans notre camping et un très bon diner à la belle étoile (coquilles St Jacques au vin blanc), nous nous prenons une douche monumentale qui durera presque 24h (on n'était pourtant pas si sales que ça !) Ça n'arrête pas de la nuit et le lendemain, nous sommes obligés de nous rapatrier dans de grandes arcades commerciales du centre-ville… et forcément de faire la visite de l'immanquable Opéra de Sydney. Et ça vaut le détour ! Outre l'histoire assez incroyable autour de la construction de l'Opéra le plus connu au monde, la salle de concert est toujours aussi impressionnante et les foyers sont cossus et chics. Nous arpentons donc couloirs et escaliers pendant près d'une heure ponctuée par de courts résumés vidéo qui expliquent les différentes phases de construction du bâtiment.


Nous aurons même la chance d'apercevoir le paquebot monumental "Sun Princess" s'en allant croiser au large au coucher du soleil et passer sous le non moins fameux Sydney Harbour Bridge. Le spectacle est saisissant tant la taille de l'embarcation est impressionnante ! (Vous remarquerez d'ailleurs sur la photo, qu'une petite colonie de fourmis humaines gravit le pont par son arche ! Pour la prochaine fois, quand le genou sera remis !)


On continue le lendemain avec une belle promenade dans les jardins botaniques et Circular Quay. Nous mangeons dans le quartier "The Rocks" et avant d'aller faire un tour vers Kings Cross, Madeleine et moi partons traverser le pont à pied. La vue de la baie de Sydney est assez impressionnante et l'on peut apprécier le ballet incessant des ferrys qui traversent la baie dans tous les sens et sans arrêt. Retour en ferry justement, jusqu'à Circular Quay où nous retrouvons des amis pour le diner. On se rend dans un restaurant qui sert le plat favoris des Australiens… le barbecue. Mais comme il est difficile de servir un barbecue à table, on vous invite à aller choisir votre morceau de barbac vous-même afin d'aller le faire cuire, vous-même, sur un des barbecue à disposition… Concept assez sympa et qui doit être très lucratif car il n'y a du coup aucun serveur !
Bref, soirée très sympa et, il faut bien le dire, excellent dîner car le morceau choisi était très bon.

Le lendemain, nous lâchons lâchement Madeleine à Sydney et je continue seul au volant du 4x4 suivi de mes parents. Nous roulons direction les Blue Montains, fameux parc national non loin de Sydney et qui fait la joie d'une excursion d'une journée pour nombre de "Sydneysiders". Les paysages sont encore totalement différents de ce que l'on a vu jusqu'ici mais c'est grandiose. Vous êtes au sommet de grandes falaises qui plongent dans d'immenses forêts d'eucalyptus, et ce serait l'essence dégagée par les feuilles, d'une couleur bleutée, qui aurait donné son nom aux Montagnes Bleues.

Vient le temps d'aller se frotter un peu à quelques déserts… Oh, nous n'irons pas très loin à l'échelle de l'Australie mais c'est tout de même une étape de 900 Km qui nous attend le lendemain. Pour faire passer le temps, mes parents avaient emporté une paire de talkie-walkie, très pratique pour raconter des bêtises d'une voiture à l'autre, signaler un kangourou ou simplement prévenir que l'on va tourner ici où là !
Nous arrivons le lendemain midi à Mungo National Park que nous avions bien aimé avec Madeleine, et qui faisait une belle étape pour cette boucle avec les parents. Sauf que depuis notre premier passage fin décembre, des pluies diluviennes se sont abattues sur cette région endommageant sérieusement la piste qui faisait le tour du parc… Bon, c'est bien dommage mais on se dit qu'il reste au moins l'attraction phare du parc : "La muraille de Chine"… et bien c'est tout juste ! En effet, même si les formation rocheuses sont toujours là, il n'est plus possible comme avant de crapahuter à votre guise sur cette immense dune de sable. Je suis très TRÈS déçu et décide tout de même de frauder un peu (sans y risquer mon deuxième genou) mais sans aller très loin. Je vous invite donc à découvrir ou re découvrir les photos que nous avions faites pendant nos vacances de Noël car ce n'est pas de sitôt que vous pourrez revoir de cette façon ces magnifiques paysages…

Le GPS indique que nous roulons en plein milieu d'un lac... effectivement, il y a 14000 ans, c'était rempli ! Merci Tom-Tom!

Pour nous consoler nous nous rendons le lendemain dans la ville de Mildura, réputée pour son meilleur milkshake du monde ! Et l'on se trouve un très beau spot de camping le long de la Murray River, un des plus important fleuve d'Australie. De là, on se prépare un petit feu mais surtout notre délicieux repas du soir : filet de kangourou grillé au barbecue accompagné de sa patate chaude en robe de chambre ! À ajouter dans la page des recettes australiennes d'il y a 3 ans ! C'était absolument excellent !


Puis nous rentrons sur Melbourne en 2 jours en faisant halte à Bendigo le dernier soir. Un bien beau tour, d'une distance somme toute respectable… mais qui reste tout de même pas loin d'une goutte d'eau à l'échelle de l'Australie comme l'illustre cette carte ! Australia ? A big country !